frédérique barraja

www.frederiquebarraja.com

les branleuses

frédérique barraja est photographe depuis plus de 20 ans. des plateaux de cinéma aux townships d’afrique du sud, des studios d’enregistrement aux orphelinats de mexico, ses clichés nous rappellent que l’ombre n’est jamais loin de la lumière. le fil rouge de son œuvre ? le féminin dans toute sa complexité. née en Provence en 1970, diplômée des arts schools of southern california, elle arrive à paris en 1990 et met son objectif au service de la presse : studio, première, le monde, vsd, l’express, etc. elle tire le portrait du « tout-paris », effectue des reportages photos aux quatre coins du globe : touchée par la misère, elle réunit des photos de stars avec leurs enfants dans un ouvrage vendu au profit de la ligue des droits de l’homme. parallèlement, elle réalise des pochettes d’album pour de nombreux artistes dont indochine ou thomas fersen, mais le cinéma l’appelle : photographe de plateau sur  le cinquième élément  de luc besson en 1995, elle ne quitte plus le monde du septième art, et photographie les coulisses d’une trentaine de films. le tournage de la petite lili de claude miller en 2003 donne lieu à la publication des clichés pris dans un ouvrage paru la même année aux éditions images en manœuvres. en 2010, à l’occasion de l’inauguration du slott, rue de château landon, frédérique barraja expose une série de photos sur le baiser, et rassemble une collection de portraits pour une exposition remarquée intitulée les branleuses : 25 photos réunissant 10 modèles qui ont accepté de dévoiler leur intimité et briser le tabou de la masturbation féminine. la préparation de l’exposition l’ayant amenée à filmer ses modèles, frédérique décide de préparer un film sur le sujet : le documentaire  les branleuses (60 min), première expérience de la photographe en tant que réalisatrice, est le prolongement documentaire de l’exposition. il est diffusé en juillet 2011 sur canal +.

aussi dans...