are you there

la découverte de l’île de gotland en septembre 2009 a marqué une étape majeure dans le travail de grégory abou qui y a vu la réplique de son paysage mental. la force cinématographique du lieu inspire alors l’artiste. il y retourne l’hiver suivant, en 2010, avec un double projet : photographier une seconde fois l’île, qui est maintenant totalement recouverte de neige et inanimée, et filmer l’espace, avec comme seul personnage présent, l’artiste lui-même, qui apparaît et disparaît dans le champ. are you there s’interroge l’artiste, questionnant sa propre présence dans ce vide glacial. muni de ses premiers tirages photographiques de septembre 2009, il tente de les déplier sous le regard de l’appareil et parvient à nous sensibiliser sur la fragilité de notre existence dans son retrait insulaire où le temps semble suspendu. le résultat de sa démarche semble confirmer les prémices du projet. apparition, disparition, absence, vide, traces de présences… autant de thèmes contradictoires initialement évoqués par l’artiste. le projet, lui, composé d’une série de photographies et d’un film, dresse un portrait onirique et mystérieux de l’île au climat hostile, mais protectrice sous son épaisse couche de neige lisse. une paix absolue se dégage des images capturées jusqu’à révéler presque l’intimité de l’artiste. elle répond au besoin de l’homme de s’isoler, loin des villes de plus en plus denses, sophistiquées, connectées, surpeuplées et bruyantes. ce projet a reçu le soutien d’exquise design et a été exposé au slott.

images

  • gregory abou

  • gregory abou